Accueil Qui sommes nous ? Les formations Les dossiers Les liens Nous contacter

Revue de presse

RemplaChamp : Plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne 

Un groupe d’internes, de remplaçants et de jeunes installés en médecine générale a décidé de créer prochainement sur Internet une plateforme de mise en relation des généralistes remplaçants avec les médecins installés. Cet outil informatique permettra de faciliter le remplacement en Champagne-Ardenne, mais aussi de promouvoir l’installation en ambulatoire, notamment en zone rurale ou désertifiée. Ce projet rejoint le Forum du remplacement en Champagne-Ardenne que l’URML avait mis en place sur son site Internet (www.urml-ca.org) en 2007.

Des sites Internet similaires ont vu le jour chez nos confrères lorrains :

www.alopro-remplacement.com et picards www.interagjir.fr avec un succès immédiat et intéressant. L’intérêt d’un tel outil au service de la médecine générale en Champagne-Ardenne est certain et ce projet a reçu le soutien de la plupart des instances locorégionales concernées.

RemplaChamp est une des solutions à la problématique actuelle de désertification médicale. Cette interface Internet rendra visible l’offre et la demande de remplacements en temps réel, et permettra de diffuser largement les annonces de successions, associations ou collaborations.

Le site de RemplaChamp devrait être accessible à partir de septembre 2009 et sera d’autant plus vite opérationnel que tous les médecins généralistes, remplaçants et installés, l’utiliseront dès son lancement. Il appartiendra à chacun de s’emparer de cet outil informatique pour affronter ensemble le défi démographique médical à venir…

Article paru dans l'URML Info de juin 2009

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Médecine générale : pour prendre congé sans fermer

Conscient de la désertification médicale dans la région, un collectif de jeunes médecins a décidé d’ouvrir un site internet favorisant la communication entre remplaçants et installés.

Avec 103 médecins pour 100 000 habitants, la Champagne-Ardenne est une région sous-médicalisée. Soit les jeunes médecins diplômés fuient la région, soit ils restent mais rebutent à s’installer, préférant effectuer des remplacements. Ce sont ces jeunes généralistes là que le collectif Champ’Agjir (Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants) souhaite aider.

Une problématique de société

D’un côté il y a des médecins généralistes installés ayant des difficultés à trouver des remplaçants pour des congés, ou au moment de partir en retraite, et de l’autre : environ 150 généralistes remplaçants disponibles pour exercer. En réalité, le problème vient surtout de la répartition hétérogène des remplaçants sur le territoire régional. Les villes « regorgent » de jeunes praticiens mais les campagnes, elles, commencent à en manquer cruellement. « Ce qui rebutent les jeunes à s’installer dans des zones rurales éloignées, c’est la solitude de l’exercice libéral, les craintes financières, juridiques, et surtout l’isolement » constate Jean-Claude Reitz, généraliste représentant l’Union Régionale des Médecins Libéraux. Il semble donc exister un vrai manque de mise en relation des médecins remplaçants et des installés.

RemplaChamp, un outil contre la pénurie ?

Outre le rapprochement entre professionnels, le site internet permettra de rendre visible l’offre et la demande de remplacements en médecine générale, de repérer les médecins en difficultés et de promouvoir l’installation des jeunes généralistes. « C’est une dynamique nationale, on est la 12éme région à avoir ce genre d’outil » se réjouit Sylvain Duriez, président de Champ’Agjir, ajoutant qu’à terme « le site pourrait être ouvert aux autres spécialités et professions paramédicales ». Parmi ses fonctionnalités, RemplaChamp offre un calendrier de disponibilités, des données pertinentes sur le mode d’exercice, le type de remplacement recherché et permet la génération semi-automatique d’un contrat de remplacement entre médecins installés et remplaçants. Sans être critique, la situation des généralistes dans la région devient préoccupante. Gageons que RemplaChamp s’avère rapidement indispensable.

Article paru dans l'hebdo du vendredi du 23 octobre 2009

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RemplaChamp : Plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne

La démographie médicale de notre région

La Champagne-Ardenne est une région sous-médicalisée avec une faible densité de médecins généralistes placée au 17ème rang national. L’augmentation constante du numerus clausus ne suffira pas à pallier ce manque. 34 % des jeunes médecins généralistes fuient la Champagne-Ardenne pour une autre région à la fin de leur cursus. Environ 40 % de ceux qui restent vont réellement exercer la médecine générale, préférant les remplacements avant de franchir le pas de l’installation, environ 10 ans après la fin de leurs études. Le nombre de médecins généralistes installés en Champagne-Ardenne est estimé à 1 181 et il sera en nette diminution d’ici 5 ans. Environ 150 généralistes remplaçants sont disponibles dans la région, soit plus de 10% de l’ensemble des généralistes. Cette proportion ne cesse d’augmenter au fil des années. Autant dire que les remplaçants appartiennent à un corps professionnel non négligeable et peuvent être un levier intéressant dans la lutte contre la pénurie médicale.

La problématique des remplaçants

Les médecins remplaçants constituent un groupe de professionnels de santé mal identifié. Il est difficile pour les médecins généralistes installés cherchant à se faire remplacer de rentrer en contact avec les remplaçants potentiels. Le " bouche à oreilles " reste la solution mais les médecins isolés n’en bénéficient pas et les plus jeunes remplaçants peinent à se faire connaître. La répartition des médecins remplaçants sur le territoire régional est hétérogène. La majorité d'entre eux se trouve dans le département de la Marne en périphérie de Reims , alors que les médecins installés ayant des difficultés à se faire remplacer sont situés dans des zones rurales éloignées, et souvent déficitaires en médecins. Il existe globalement un manque de mise en relation des médecins remplaçants et médecins installés, et un manque de visibilité de l’offre et de la demande de remplacements. Des médecins remplaçants ne trouvent pas de remplacement à certaines périodes. Des médecins installés ne peuvent prendre de congés ou sont contraints de le faire en fermant leur cabinet faute d'avoir trouvé un remplaçant.

L’outil RemplaChamp

RemplaChamp est une association qui a pour objectif de mettre en relation de manière interactive, via un site Internet, les médecins généralistes installés et remplaçants de la région. Ce rapprochement virtuel permet de confronter de manière instantanée l’offre et la demande de remplacements, mais aussi d'étendre et de consolider les liens confraternels intergénérationnels. Le site Internet de RemplaChamp offre également la possibilité de diffuser les annonces de successions, collaborations ou associations en cabinet de médecine générale. Le site concentre toutes ces offres afin de susciter les projets d’installation des jeunes médecins généralistes en ambulatoire, notamment en zone rurale et/ou déficitaire. Les différentes fonctionnalités de la plateforme du remplacement (calendrier de disponibilités, données pertinentes concernant le mode d'exercice, le type de remplacement recherché, etc) assurent un gain de temps dans la recherche d'un remplaçant ou d'un remplacement. Le site permet également la génération semi-automatique du contrat de remplacement, ce qui généralisera autant que possible la conclusion de contrats officiels entre médecins installés et remplaçants. Il sera possible d’étendre ces services aux autres spécialités médicales et professions de santé exerçant en ambulatoire. Le projet est statutairement et techniquement prêt à cette éventualité.

Une dynamique nationale

Ce projet s’inscrit dans une dynamique nationale orchestrée par ReAGJIR, le Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants, qui contribue à la généralisation et au suivi des projets de ce type sur tout le territoire français. En Champagne-Ardenne, le projet est né sous l’impulsion de Champ’AGJIR, structure régionale de ReAGJIR, avec la participation et le soutien de l’URML C-A et de l’AIMEG-Reims. RemplaChamp est également soutenu par la Mission Régionale de Santé, l’Ordre des Médecins, le Conseil Régional et la plupart des Conseils Généraux. Des projets similaires ont vu le jour chez nos confrères lorrains et picards avec un succès immédiat et intéressant. Ce service existait déjà depuis quelques années en Bretagne et Basse-Normandie et est en train de se généraliser au reste des régions françaises avec une possibilité d’interconnectivité entre les différentes plateformes.

Article paru dans l'URML Info d'octobre 2009

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RemplaChamp : un outil pour vos remplacements

Conférence de presse du 22 octobre 2009

Cette action de communication, initiée par l’URML, visait à annoncer le lancement de la plateforme informatique du remplacement en Champagne-Ardenne : « RemplaChamp ».

Dès le début de l’année 2009, l’URML, préoccupée depuis plusieurs années par la problématique de la démographie médicale de sa région, s’est associée au projet. De plus, RemplaChamp ouvre une porte à la jeune génération de médecins, la « relève » de demain.

Ce projet est né sous l’impulsion de Champ’AGJIR (Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants de Champagne-Ardenne), avec l’aide de l’AIMEG-Reims (Association des Internes de Médecine Générale), le soutien de la Mission Régionale de Santé et de l’Ordre des Médecins.

En plus de créer un lien intergénérationnel, cet outil Internet a pour but de mettre en relation les médecins champardennais généralistes installés avec les remplaçants (environ 150) afin de faciliter le remplacement, mais aussi de promouvoir l’installation de jeunes généralistes, notamment dans les zones rurales et désertifiées.

Ce site Internet permettra également de rendre visible l’offre et la demande de remplacements en médecine générale, de repérer les médecins en difficulté. Le Dr Sylvain Duriez, Président de l’Association, a annoncé qu’à terme « le site pourrait être ouvert aux autres spécialités et aux professions paramédicales ».

La Champagne-Ardenne est la douzième région de France à se doter de cet outil. RemplaChamp est accessible gratuitement à tous les médecins généralistes de la région, aux remplaçants, aux adhérents de Champ’AGJIR et aux internes détenteurs d’une licence de remplacement adhérant à l’AIMEGReims.

N’hésitez pas à vous connecter sur leur site : http//www.remplachamp.fr ou via www.urml-ca.org

Article paru dans l'URML Info de janvier 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Journée de l'Installation en Médecine Libérale

Toujours en rapport avec la démographie, et consciente du manque d’attractivité de la médecine libérale, l’URML organisera, en collaboration avec Champ’AGJIR et l’AIMEG de Reims, le 3 juin 2010 à la Faculté de médecine de Reims, une « journée de l’installation en médecine libérale ». Cette journée, axée sur une rencontre entre les étudiants, les internes, les enseignants, les médecins libéraux installés, les remplaçants et les partenaires, s’organisera autour de séances plénières et d’ateliers qui brosseront le paysage libéral :

  • Le stage chez le praticien
  • Les aides à l’installation
  • Les freins à l’installation
  • La pratique en libéral et les différents modes d’exercice
  • La permanence des soins

Les objectifs :

  • Aider les jeunes à s’installer après leurs études universitaires
  • Créer un lien intergénérationnel
  • Faire connaître l’exercice libéral de la médecine

Plus d’information dans notre prochain URML Info. Toutes les informations seront consultables sur notre site : www.urml-ca.org

Article paru dans l'URML Info de janvier 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La grande solitude des médecins généralistes

Face à une démographie médicale qui laisse apparaître une sous-médicalisation notoire avec notamment une faible densité de médecins généralistes (17e rang national), la profession essaie de réagir dans la région.
Début 2009, un groupe de généralistes, jeunes installés et remplaçants, a décidé de fonder une structure baptisée « Champ'Agjir ». Elle est destinée à fédérer et accompagner une jeune génération de médecins dans son exercice.
En moyenne, 34 % de ceux-ci quittent, en effet, la Champagne-Ardenne à la fin de leur cursus universitaire.
Comme en Lorraine et en Picardie, la région s'est donc dotée d'un mouvement qui a l'objectif d'améliorer la qualité des soins aux patients, de faciliter les démarches et la vie personnelle des praticiens et d'établir une étroite coopération avec les autres professionnels de santé.
Une démarche pertinente
Venue présenter ses projets à Charleville-Mézières, cette association a mis l'accent sur la plateforme de remplacements mise en place depuis peu. « RemplaChamp », c'est son nom, est un site internet déjà en fonctionnement dans la Marne et grâce auquel « Champ'Agjir » met en relation, de façon interactive, les médecins généralistes remplaçants et installés. De façon à établir un calendrier de disponibilités et tendre vers une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.
« Ce portail collaboratif doit aider à mieux exercer ensemble. Il offre également la possibilité de diffuser des annonces comme la vente de cabinets, les départs en retraite, les possibilités de succession, de collaboration ou d'association. Voire même donner les dates de congés des uns et des autres. Ce qui peut favoriser de nouvelles installations ou des regroupements ».
Car, aujourd'hui, les modes d'exercices de la médecine évoluent. Les nouvelles générations aspirant à un meilleur confort de vie, des conditions de pratiquer différentes et un travail plus axé sur l'association collective. « Un processus plus rassurant que l'exercice isolé ». La tendance est donc à l'émergence de maisons de santé où des professionnels médicaux et paramédicaux exercent dans des locaux communs et en mutualisant les moyens. Ce qui facilite aussi les démarches des usagers, satisfaits en général de cette réponse de proximité.
Pénurie médicale
Le Docteur Reitz et Carole Thiry-Bour de l'Union régionale des médecins libéraux ont profité de l'occasion pour livrer des données chiffrées sur les Ardennes. Dans notre département, on recense 391 généralistes et 239 spécialistes en activité et inscrits au tableau de l'Ordre. 31,2 % de généralistes et 38,8 % de spécialistes ont plus de 55 ans.
Avec 228,4 médecins pour 100.000 habitants, la densité de praticiens y est faible. Une cartographie régionale de la santé considère que les bassins de vie les plus fragiles touchés par ce déficit sont Revin, Givet et Nouvion-sur-Meuse. Et à un degré moindre Fumay, Bogny-sur-Meuse, Nouzonville, Vrigne-aux-Bois, Sedan et Carignan. A Charleville-Mézières, l'an passé, quatre médecins ont raccroché leur stéthoscope sans trouver de successeurs.
Dans ce contexte, il apparaît que les médecins remplaçants, actuellement mal identifiés, peuvent constituer un levier intéressant dans la lutte contre la pénurie médicale.
Et, en particulier, dans les territoires éloignés. « Par ce service informatique qui veut concentrer toutes les offres, nous entendons susciter des installations de jeunes médecins en ambulatoire, notamment en zones rurales ou déficitaires. Et si le succès de l'opération était immédiat, nous étendrions ce service aux autres spécialités médicales ».

Article paru dans L'Ardennais du 8 mai 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le coup de pouce d'internet aux médecins de l'Aube

Pour pallier la pénurie médicale, les médecins ont créé leur site internet : avec remplachamp.fr, la continuité des soins est désormais renforcée.

« On a un vrai problème de démographie médicale, explique le Dr Van Melckebeke. La Champagne-Ardenne est une région sous-médicalisée avec une faible densité de médecins généralistes. » Pour répondre (en partie) à cette pénurie, les médecins ont mis en place, depuis octobre, « RemplaChamp ».

Une plate-forme sur internet mettant en relation les médecins généralistes installés avec de potentiels remplaçants. Objectif : faciliter les remplacements et promouvoir l'installation de jeunes généralistes, notamment dans les zones rurales déficitaires. Deux cents généralistes de la région utilisent déjà ce service en se connectant sur www.remplachamp.fr

Besoin de cent cinquante remplaçants en été

En mettant en relation, et en temps réel, les médecins avec leurs remplaçants éventuels, le nouveau site Internet améliore la permanence médicale. Car la pénurie touche aussi les remplaçants de médecins.
Le département compte actuellement une dizaine de remplaçants à temps plein pour environ deux cents généralistes. Il en faudrait environ cent cinquante en été. Et les petites vacances posent également problème : « J'ai dû faire appel à un médecin retraité du canton d'à côté, le Dr Garzaro, car personne ne pouvait me remplacer en avril » souligne le Dr Lasvigne, généraliste à Arcis.

Pour les jeunes qui s'installent aussi

Le site internet, qui concentre des dizaines d'offres, permet aussi de susciter des projets d'installation chez les jeunes médecins généralistes. Les différentes fonctionnalités de la plate-forme assurent un gain de temps dans la recherche d'un remplaçant ou d'un remplacement pour les candidats.
Le site permet aussi la génération semi-automatique du contrat de remplacement, une obligation ordinale parfois négligée. « Si besoin, il sera possible d'étendre ce service aux autres spécialités médicales et professions de santé exerçant en ambulatoire » assure Sylvain Duriez, le président de Champ'AGJIR, qui conduit et gère le site.
« C'est le statut libéral qui fait peur et non pas la charge de travail », explique Sélène Campomanes, responsable de la régulation à la Caisse primaire d'assurance-maladie de l'Aube.
Des projets ont déjà vu le jour dans d'autres régions : Lorraine, Picardie, Bretagne… Ils sont en train de se généraliser à l'ensemble de la France, avec une interconnectivité entre les différentes plates-formes.
En Champagne-Ardennne, RemplaChamp compte déjà 240 médecins inscrits, soit environ 15 % des généralistes de la région.

Article paru dans l'est-éclair du 21 juin 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des conférences de presse dans les départements pour promouvoir RemplaChamp : outil dédié au remplacement

RemplaChamp est un site Internet mis en place par Champ’AGJIR (Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants de Champagne-Ardenne) à l’instar de ce qu’ont fait d’autres régions, telles que la Basse-Normandie, la Bretagne, la Picardie et la Lorraine. Le site permet de mettre en relation les médecins généralistes installés, qui font part -après validation de leur inscription- de leur période d’absence et les remplaçants qui indiquent leurs disponibilités. Un calendrier fait alors apparaître les remplaçants disponibles à la période donnée.

A l’occasion du lancement de la plateforme en octobre 2009, l’URML CA et Champ’AGJIR avaient organisé le 19 octobre à Reims, une conférence de presse réunissant les acteurs associés au projet que sont le Conseil de l’Ordre régional, l’Association des Internes de Médecine Générale (AIMEG), la Mission Régionale de Santé (désormais Agence Régionale de Santé).

Avec plus de 200 inscrits, majoritairement issus de la Marne, RemplaChamp a encore besoin de se faire connaître dans les autres départements. C’est pourquoi trois autres conférences de presse se sont déroulées :

  • A Charleville-Mézières le 28 avril à la CPAM
  • A Chaumont le 6 mai au Conseil de l’Ordre
  • A Troyes le 20 mai également au Conseil de l’Ordre

Les participants d’horizons divers (médecins, professionnels de santé, représentants de l’Etat, des collectivités territoriales et de l’Assurance Maladie) ont pu découvrir les fonctionnalités du site grâce à une démonstration de RemplaChamp.

Les médias (l’Ardennais, le Journal de la Haute-Marne, l’Est Eclair, l’hebdomadaire l’Affranchi et la chaîne de TV Canal 32) n’ont pas manqué le rendez-vous.

L’URML CA souhaite un franc succès à RemplaChamp www.remplachamp.fr

Article paru dans l'URML Info de juin 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une Journée de l’Installation en médecine libérale réussie !

Tout le monde s’accordera à dire que notre Journée de l’Installation en médecine libérale, qui s’est déroulée le 3 juin à la Faculté de Médecine de Reims, fut une franche réussite avec ses 166 participants : des internes de médecine générale et de spécialité, des étudiants de 4ème année, des remplaçants et des médecins installés et les partenaires de l'URML.

Cette journée s’inscrivait dans la continuité des travaux que l’URML avait menés en 2007, en partenariat avec la Mission Régionale de Santé (désormais absorbée par l’Agence Régionale de Santé), sur la Démographie des professions de santé.

Dès la genèse du projet en novembre dernier, la commission Démographie de l’URML s’est rapprochée de l’AIMEG (Association des Internes de Médecine Générale de Reims), du Comité des Internes de Reims (CIRC) et de Champ’AGJIR (Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants de

Champagne-Ardenne), afin de connaître leurs attentes en matière d’Installation en médecine libérale.

Un comité de pilotage s’est alors constitué, rejoint par Le Doyen de la Faculté de médecine, le Coordonnateur du Département de médecine générale, le Président du Conseil de l’Ordre régional et l’Agence Régionale de Santé.

Les objectifs visaient à :

  • Faire connaitre l’exercice libéral aux internes de médecine générale et des autres spécialités.
  • Déconstruire les idées reçues sur l’installation, mais aussi entendre les attentes et les craintes de nos jeunes confrères afin de rendre plus attractif l’exercice libéral de la médecine.
  • Créer un lien intergénérationnel en favorisant le partage d’expériences et les rencontres entre installés, remplaçants et internes.
  • Permettre aux médecins d’échanger, en un seul lieu et une même journée, avec les représentants des principales institutions.

Après le mot d’accueil du Pr Motte, Doyen de la Faculté de médecine, une table ronde de présentation a été organisée, à laquelle ont pris part la Présidente de l’URML Dr Rousselo t-Marche , le Directeur Général de l’ARS M. Paille , le Président du Conseil de l’Ordre régional Dr Faupin , le Vice-Président des Internes de médecine générale M. Dauber ton , le Président des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants Dr Duriez et le Président des internes de spécialité M. Renard. Grâce aux questions suscitées par l’animateur des débats, M. Pia, chacun a pu exprimer son analyse de la situation et ses motivations à s’associer à cette journée.

Les ateliers ont ensuite constitué les temps forts de la journée, ponctués par des pauses organisées au sein du parc des exposants, composé d’une vingtaine de stands permettant aux congressistes de s’informer sur tous les aspects ayant trait à l’installation. Parmi les exposants étaient présents : l'AFFID, l'AGA 08, l’AIMEG, APICEM, l’ARS, BILOG, la CARMF, CEGEDIM, Champ’AGJIR, le Conseil Général de la Haute-Marne, le Conseil de l’Ordre de la Marne, la CPAM de la Marne, Le Crédit Lyonnais, Groupe Pasteur Mutualité, GSK, KPMG, la MACSF, la MDF, NEO DIAL, MEDISTORY, l’URSSAF de la Marne et X MED.

Les participants aux ateliers ont pu échanger et rencontrer des représentants des principales institutions, mais également partager l’expérience de médecins installés, remplaçants ou internes. Sur les six ateliers proposés, deux affichaient complet : "S’installer, combien ça coûte ?" et l’atelier "Du remplacement à l’installation : un seul pas à franchir". Les autres séances consacrées à "La permanence des soins", "Former à l’installation", aux "Contrats d’exercice" et "Exercer autrement demain", ont été largement fréquentées.

Article paru dans l'URML Info de juin 2010

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Déplacement le 17 juin en Champagne Ardenne - Visite du Pôle Santé d’Auvillers les Forges

Elisabeth Hubert s’est rendue le 17 juin en Champagne Ardenne. Elle a tout d’abord visité le Pôle Santé d’Auvillers les Forges, créé en 2007 et réunissant 10 professionnels de santé dont 2 médecins. Ils ont exposé le mode de fonctionnement du Pôle et présenté les locaux.

Suite à cette visite, Élisabeth Hubert a animé, en présence de Monsieur Paille, Directeur Général de l’ARS, une réunion sur le thème de la médecine de proximité. Une large représentation y était présente : médecins généraliste, kinésithérapeutes, infirmières, ophtalmologistes, élus… La formation initiale a été évoquée tout au long de la réunion. Un médecin représentant le groupe Champ’AGJIR (Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants de Champagne-Ardenne) est intervenu sur les freins à l’installation des jeunes médecins. Il a exposé plusieurs initiatives destinées à inciter les jeunes remplaçants à s’installer (après-midi du remplacement, RemplaChamp…). Autre thème de la réunion : le problème de la prise en charge à domicile des personnes âgées, notamment le coût des transports pour les médecins. Ont également été évoqués la délégation de tâches et le statut des collaborateurs libéraux.

Article mis en ligne sur le site de la mission médecine de proximité le 7 juillet 2010

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------